AccueilLoi de finances 2018 : les conséquences pour Archipel habitat

Loi de finances 2018 : les conséquences pour Archipel habitat

Communiqué de presse du 18 janvier 2018

La Loi de Finances 2018 promulguée le 31 décembre 2017 modifie les conditions d’activités des organismes Hlm. Archipel habitat n’est pas épargné. Réuni ce matin, son Conseil d’Administration vient de valider les nouvelles orientations budgétaires 2018 et son plan d’actions désormais considérablement impacté pour les mois à venir. Une année qui s’annonce donc contrainte et au cours de laquelle l’Office Public de l’Habitat de Rennes Métropole va multiplier les efforts pour préserver la qualité de vie des locataires.

Une nouvelle donne sous le prisme de la Loi de Finances 2018.

Réunis ce matin, les administrateurs d‘Archipel habitat ont examiné et validé les nouvelles orientations budgétaires de l’Office pour les mois à venir. Des perspectives largement bouleversées compte tenu de la promulgation de la Loi de Finances 2018 le 31 décembre 2017.

Avec 3,4 millions d'euros d'APL en moins pour ses locataires et 2,9 millions d'augmentation de la TVA sur ses travaux de construction et d'entretien, Archipel habitat doit procéder à des modifications structurelles de ses conditions d’activités. Construction, gestion locative, patrimoine existant, moyens humains et charges d’exploitations, chaque poste de fonctionnement de l’Office est contraint de s’adapter à cette nouvelle donne.

Parmi les efforts importants, on notera pour 2018 :

❚ Une diminution de 20% du budget de travaux de gros entretien ;
❚ Une baisse de 11% du budget de travaux à la relocation ;
❚ Des non-recrutements pourtant nécessaires pour accompagner la croissance du patrimoine et une réduction du budget formation ;
❚ En outre, une redéfinition, en lien avec Rennes Métropole, des perspectives en matière de constructions neuves et de réhabilitations est rendue nécessaire par ces nouvelles circonstances.

« Entrant dans sa 100ème année d’existence, l’Office Public de l’Habitat de Rennes Métropole entame son exercice 2018 avec combativité sans cacher son inquiétude pour l’avenir. Malgré une mobilisation importante tant au niveau national que local, nous allons subir de plein fouet les conséquences de cette Loi de Finances 2018. Pour cette année, notre capacité d’autofinancement et les effets de la péréquation vont certes nous permettre de modérer les impacts, mais cette situation n’est pas durablement tenable. Dès 2019, les effets cumulatifs (augmentation de la TVA, baisse des loyers) se feront sentir avec pour premières victimes, les locataires de notre parc. Pour autant, nous poursuivons activement notre mission sociale. Nous sommes également encouragés par d’excellentes enquêtes de satisfaction qui démontrent la qualité de nos services, exigence que nous nous efforçons de maintenir » explique Nathalie Appéré, Présidente d’Archipel habitat.

Retrouvez le communiqué de presse sous format pdf ICI.

Logo Archipel habitat