AccueilDes logements sociaux en centre ville

Des logements sociaux en centre ville

Le centre-ville représente un espace particulier pour Archipel habitat, la construction de logements sociaux ne s’y étant pas développée de la même manière que dans les autres quartiers. C’est seulement à partir des années 70 qu’on s’intéresse au patrimoine existant dans le centre-ville en partant du constat que la majorité des logements neufs ont été construits en périphérie de la ville. On observe également une forte baisse du niveau de vie dans les centres villes, un constat national qui a lancé un vrai mouvement de reconquête de ces quartiers centraux. Les logements situés au cœur de Rennes sont alors pour beaucoup dans un état de détérioration avancée et les besoins de rénovation se font de plus en plus urgents.

A la fin des années 70, la nouvelle équipe municipale menée par Edmond Hervé développe l’opération « 1 000 logements sociaux en centre-ville ». Cette promesse reposait initialement sur un objectif de réhabilitation du patrimoine. Cependant, en constatant l’état de certaines habitations, le projet a finalement réuni à la fois des réhabilitations et des constructions neuves. L’Office a ainsi réalisé plus de 800 logements avec une toute nouvelle forme d’action, n’étant pas habitué à travailler sur du patrimoine ancien.

Centre ville rue Vasselot 1

Rue Vasselot aujourd'hui (ci-dessus) et dans les années 70 (ci-dessous)

Centre ville rue Vasselot 2

Des réhabilitations et des constructions neuves

Les rues Vasselot, Saint-Malo et Champs Dolent représentent les espaces emblématiques du centre-ville pour les logements sociaux d’Archipel habitat. Toutes trois sont des rues médiévales aux exigences particulières en termes de construction. Une unité réunissant trois personnes au sein de l’Office a pu mener à bien cette reconquête du centre-ville rennais en faisant cependant face à de nombreux problèmes fonciers et juridiques lors des montages d’opération. Le logement social rennais entre alors dans une nouvelle démarche qui ne se limite pas à la construction de grands ensembles et qui cherche à développer la mixité sociale sur tout le territoire. Cette unité a dû développer le parc de logements sociaux en centre-ville tout en essayant de protéger le patrimoine historique rennais ; une tâche compliquée, qui s’est déployée sur les logements situés rue Vasselot et rue de Saint-Malo. Ces habitations ont pu être repensées en conservant une partie du bâti initial, notamment les façades qui ont parfois été seulement remises en état. Tandis que les logements situés rue Champs Dolent ont nécessité une restructuration encore plus complexe. Des maisons ont été complétement détruites, des opérations importantes et délicates ont été réalisées et des logements neufs ont ainsi pu voir le jour. Ce projet a mêlé savoir-faire ancien, afin de préserver au mieux le patrimoine et le caractère des maisons à pans de bois, et normes du logement social qui assurent un habitat moderne, durable et de qualité aux locataires.

 Centre ville rue St-Malo 1

Rue de St-Malo pendant la réhabilitation (ci-dessus) et de nos jours (ci-dessous)

Centre ville rue St-Malo 2

Jusqu’aux années 80, l’image du centre-ville était bien éloignée de celle que nous pouvons en avoir aujourd’hui. La fin des années 70 a marqué un grand tournant pour ce quartier tant au sujet de l’habitat qu’au sujet de son atmosphère générale. Depuis, Archipel habitat continue à produire des logements sociaux en centre-ville poursuivant ainsi sa mission de mixité sociale sur l’ensemble de la ville.

Et à l'avenir

Des programmes ambitieux sont actuellement en chantier ou en phase d’études sur des sites prestigieux et emblématiques comme, par exemple, l’Hôtel-Dieu, la rue Chicogné à la place de l’ancien siège du Crédit agricole, l’îlot de l’Octroi ou encore les places Saint-Germain et Sainte-Anne.

Centre ville projet Sainte-Anne 

Projet "Les Malouins", place Sainte-Anne, Barré Lambot Architecture